01 Mar

Le sans gluten et sans lactose : un phénomène de mode ?

Rien n’est moins sûre selon la multitude d’études qui émettent un lien entre confort digestif et régime d’exclusion.

 

En effet, l’une des premières raisons qui poussent une personne à évincer de son alimentation le gluten et le lactose est souvent pour améliorer sa digestion et lutter contre certains troubles gênant voir handicapant comme les ballonnements, les diarrhées ou la constipation.

 

Zoomons sur le lactose : Le lactose désigne le sucre du lait. Ce sucre est présent dans le lait animal mais aussi dans le lait maternel.  Le lait maternel étant désigné aux enfants de 0 à 3 ans, ces derniers possèdent une enzyme, appelée lactase, permettant de le digérer.

A partir de 3/4 ans, l’activité de la lactase diminue jusqu’à 90%, celle ci n’étant plus indispensable, la période de sevrage étant largement passée. Naturellement, presque tous les êtres humains de plus de 4 ans devraient donc être intolérants au lactose, par manque de lactase. Cependant, des descendants de peuple d’éleveur de bétail (qui consommaient du lait animal) ont permis à certaines populations d‘Europe du Nord et de Caucase de développer une capacité a maintenir la lactase activée même à l’âge adulte .Toutefois cette population représente 30% des habitants sur la planète et tous les autres ont beaucoup de mal a digérer le sucre du lait, le lactose. En France, plus de 40% de la population ne digère pas le lactose à l’âge adulte, surtout dans les populations d’origine africaine et asiatique.

 

L’intolérance au lactose se manifeste par des douleurs abdominale, des troubles digestifs (alternance diarrhée/constipation) mais aussi des problèmes de peau (acné, eczéma), des douleurs articulaires, des migraines, des troubles ORL …

Le lactose se retrouve dans le lait animal (vache, brebis, chèvre), la crème, les yaourts, les fromages frais, les fromages à pâtes molles et en plus petite quantité dans le beurre et les fromages à parte dure. Une personne intolérante au lactose devra supprimer de son alimentation les produits laitiers mais également la plupart des produits industriels qui contiennent très souvent de la poudre de lait.

 

Zoomons sur le gluten : S’il est souvent reproché à l’alimentation sans gluten d’être un phénomène de mode, c’est parce que le problème du gluten est récent : Sa concentration est bien plus élevée aujourd’hui qu’à l’époque de nos grands parents. Si les farines de blé de l’époque ne posaient pas de problème, celles d’aujourd’hui sont enrichies en gluten afin  d’augmenter le moelleux du pain ainsi que la durée de conservation des aliments ! La dose de gluten retrouvée dans ces farines est donc bien plus élevée aujourd’hui que celle relevée dans les années 50 !

 

Le gluten se retrouve dans le blé mais aussi dans le seigle, l’avoine et l’orge. La protéine du gluten, la gliadine, a la mauvaise réputation d’augmenter la perméabilité intestinale et ainsi le développement d’inflammation et de maladie auto-immune.

 

 

La consommation de gluten et de lactose perturbe donc notre digestion, irrite nos intestins et augmente le risque de réactions inflammatoires.

 

Pour optimiser votre forme et votre vitalité, limitez donc leur consommation et troquez  les produits à base de lait animal par des laits végétaux (type lait d’amande) et les céréales qui contiennent du gluten par du riz, du quinoa, du sarrasin puis toutes les légumineuses et leurs farines : lentilles, pois chiches, haricots secs, pois cassés … Elles sont riches en protéines végétales, fibres, vitamines et minéraux et ont le grand avantage d’avoir un index glycémique bas.

 

Pour cuisiner sans gluten ni lactose sans être un as du fourneau, découvrez les Mix Supplex vous permettant de créer de délicieux cakes, des biscuits, des crêpes, des pancakes … Un mix vous permet de réaliser de nombreuses recettes salées ou sucrées.

En guise de boisson, accompagnez vos préparations d’un verre de lait d’amande sans sucre ou pour les plus gourmands d’un lait d’amande au cacao Supplex !

 

Rédaction : Brune VANNIER-MOREAU – Naturopathe

02 Jan

10 astuces naturelles pour bien dormir !

« Le sommeil est la moitié de la santé » 

En effet, le sommeil, au même titre que notre alimentation, est une clé absolument essentielle de notre santé. Défense, restauration, réparation mais aussi croissance chez l’enfant, notre corps profite de notre sommeil pour se régénérer.

En ne dormant pas assez, on perturbe notre cycle cicardien et les conséquences pour notre santé physique et psychique sont redoutables! Une dette chronique en sommeil entraîne une baisse du système immunitaire et favorise les troubles de l’humeur de type anxiété et dépression, ainsi que les problèmes de diabète ou d’obésité.

L’évolution de notre société toujours plus speed et 100% connectée n’est pas propre à un sommeil de qualité. Les troubles du sommeil font aujourd’hui partie de ces « maux du siècle »

Lire la suite

03 Déc

Les propriétés stimulantes du cacao !

D’où vient-il ?

Plusieurs légendes racontent que le chocolat a été découvert par les Dieux. S’il est difficile de vérifier une telle allégation, ce qui est certain c’est que le cacaoyer est un arbre cultivé depuis plusieurs millénaires. La fève de cacao était utilisée par les peuples méso-américains au Mexique actuel : Les olmèques étant les premiers consommateurs de chocolat de l’histoire (vers 2000 av JC) : ils broyaient les fèves de cacao et les mélangeaient avec de l’eau en ajoutant des épices, du piment ou des herbes. Puis la culture des cacaoyers s’est exportée à l’époque des Mayas en 600 avant J.C, puis des Aztèques, au 14ème siècles après JC : Ils étaient aussi des cultivateurs et des grands consommateurs de cacaoyer et utilisaient surtout le cacao pour leurs offrandes.

Lire la suite

15 Oct

Devenez un chef avec nos mix sans lait ni gluten !

Les 3 ingrédients de base de la plupart des recettes de crèpes, cakes ou pâtes sont la farine de blé, le lait et le beurre. Malheureusement, ces ingrédients sont également souvent la cause de problèmes digestifs … Et si vous vous lanciez le défi de cuisiner des plats savoureux sans gluten ni lactose ?

« Challenge accepted » grâce aux préparations Supplex qui permettent de créer des entrées, plats et desserts sans gluten ni lactose mais surtout délicieux et sans trop d’efforts!

 

En effet, pas besoin d’être un chef étoilé pour relever ce défi. Il vous suffira de mélanger un mix avec des œufs et de la matière grasse pour faire la base de la pâte et ainsi réaliser toute une série de plats délicieux mais souvent interdits aux personnes intolérantes au gluten et au lactose comme des cakes, crêpes, pâte, pain, génoise…

Même ceux qui n’ont pas d’intolérance y trouveront leur compte car ces préparations seront beaucoup plus légères et digestes que leur version classique!

Enfin, Supplex a pensé à tout le monde en proposant des recettes sans œufs pour un résultat 100% vegan (il vous suffira de remplacer les œufs par des graines de chia)!

 

Toutes les préparations en poudre SUPPLEX sont réalisées avec des matières premières biologiques et bien entendu sans ajout d’additif, colorant, sucre  … Elles sont enrichies en algues marines et en germe de riz, un véritable cocktail nutritionnel qui apporte naturellement des vitamines & minéraux indispensables.

De plus, ces MIX sont préparés avec une base de farine de riz complet et/ou de la farine de sarrasin dont l’indice glycémique est bien plus bas que la farine de blé classique.

 

Ces préparations SUPPLEX s’intègrent donc tout à fait dans le cadre d’une cuisine minceur, saine et nutritive! A vous ensuite d’adapter vos recettes selon votre demande!

 

Vous trouverez ainsi tout une gamme de Mix cuisine : Mix crêpes, cake, choux, biscuits, génoises, pâtes, pain, gnocchi.

Un seul MIX vous permet de réaliser une multitude de recettes salées et sucrées ! Le MIX vous apporte la base, à vous ensuite de jouer pour agrémenter vos recettes!

 

Voici quelques idées de préparation sans gluten ni lactose à réaliser avec les « mix cuisine » SUPPLEX (livret de recette inclu dans chaque MIX) :

 

Exemple de préparation pour le petit déjeuner : Du pain aux raisins secs, pain aux graines ou pain de mie au lait d’amande (avec le mix pain);  des crêpes normandes, des pancakes ou des gaufres (avec le Mix crêpe)

 

Exemple de préparation pour l’apéritif ou l’entrée :  : Des gougères saumon chèvre (avec le mix choux), des cookies chèvres/ lardon (Mix biscuit), des sablés tomate/parmesan (Mix biscuit), génoise apéritif au pesto (Mix génoise), Biscuit roulé au tarama (mix génoise), blinis au thon (Mix crêpe), bavarois à la carotte et au curry (avec le MIX génoise), saucisse briochée de morteau (mix pain), pissaladière aux anchois (mix pain)

 

Exemple de Plat : Raviole ricotta épinard (avec le Mix pâte), crumble courgettes tomates (avec le mix biscuit), gratin de lasagne (avec le Mix pâte), Gnocchi de patate douce (mix gnocchi)

 

Exemple de Dessert/ Goûter : tartelettes aux myrtilles (Mix biscuit), cake au chocolat (mix cake), quatre quart au pomme (mix cake), madeleine (Mix cake), Muffin aux pépites de chocolat (avec le mix cake), tartelette au miel et à la pomme (mix pain), des cookies chocolat caramel (mix biscuit), pancake au sirop d’érable (mix crêpe).

 

Il ne reste plus qu’à vous mettre au fourneau et épater vos convives !

 

Rédaction : Brune VANNIER-MOREAU / Naturopathe 

21 Sep

Les additifs alimentaires.

Faire des courses n’est plus un jeu d’enfant ! Il faut faire la chasse aux mauvaises graisses, aux sucres mais aussi aux additifs alimentaires dont certains soupçonnés d’être cancérigènes, sont à éviter.

Colorants, conservateurs, émulsifiants, exhausteurs de goût, édulcorants, gélifiants : On retrouve aujourd’hui des additifs dans la plupart des aliments industriels !

Ces additifs ont plusieurs fonctions : ils servent à améliorer la conservation des aliments, à préserver ou augmenter la consistance, la texture, le goût et l’odeur mais aussi à colorer les aliments pour les rendre plus attractifs.

Il existe environ 600 additifs autorisés dans les produits alimentaires en Europe. Si certains sont naturels et ne posent aucun problème comme les épaississants extraits de graines, de fruits et d’algues, d’autres en revanche sont chimiques et présentent un risque réel pour les consommateurs. Consommés en excès, les additifs les plus dangereux sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens, de favoriser le développement de troubles digestifs, d’hyperactivité, de maladies neurodégénératives et d’être potentiellement cancérigènes.

Les additifs se cachent derrière la fameuse lettre E suivi d’un numéro … Il existe de nombreux tableaux permettant de les décrypter mais sachez que les additifs sont mentionnés soit par leur nom de molécule chimique, soit par leur dénomination conventionnelle (par exemple Dioxyde de titane ou E171 désignent le même produit) … De quoi y perdre son latin ! De plus sachez que le marketing est trompeur : la mention « sans colorants ni conservateurs » ni signifie pas  sans additifs ! Il est très possible que vous trouviez dans ces produits des agents de texture ou des exhausteurs de goût très décriés comme l’aspartame ou le glutamate.

Alors a moins d’avoir un bac + 10 en chimie, comment savoir ce qui se cache sous le composé E211 ou Le benzoate de sodium et surtout comment l’éviter ?!

Deux solution s’offrent à vous :

  • Soit se transformer en véritable petit détective et se munir d’une loupe et d’un tableau des additifs pour faire les courses afin de décrypter toutes les étiquettes…
  • Soit suivre ces grandes lignes qui vous éloigneront autant que possible des additifs en tout genre!
  1. Fuir tous les produits avec une longue liste d’ingrédients ! Plus il y en a plus c’est louche!
  2. Privilégiez les produits Bio mais sachez que 48 additifs sont tout de même autorisés! Et oui, ce serait trop simple, le Bio n’est pas systématiquement un gage de qualité!
  3. Évitez au maximum les plats cuisinés toujours truffés de colorants, conservateurs et additifs douteux!

La meilleure façon de ne pas consommer d’additifs est donc de se mettre aux fourneaux en ne cuisinant que des produits bruts, sains et non transformés. Par la même occasion, profitons-en pour avoir la main légère sur le sucre et le sel et pour privilégier des acides gras de qualité !

Chez SUPPLEX, pas de E quelque chose dans la liste d’ingrédients mais des F.A.L … Fucus, Ascophyllum, Laminaria… Et non ce ne sont pas des additifs dangereux mais bien au contraire, ce sont le nom d’algues reconnues comme étant de véritables super-aliments bénéfiques pour notre santé !

Qu’il s’agisse de la gamme classique, végétale, non sucrée ou bio, tous nos produits sont garantis sans additifs chimiques, de quoi faire vos courses les yeux fermés ! 🙂

04 Sep

A la découverte des laits végétaux

Les laits végétaux présentent une excellente alternative au lait animal que de nombreuses personnes cherchent dorénavant à éviter. Leur choix peut être motivé par des raisons de santé : intolérance ou allergie au lactose et à la caséine ou pour des raisons éthiques, liées à la condition animale,  dans le cadre de régime végétariens ou végétaliens.

Une des stars des laits végétaux est le lait d’amande.

Mis à part son goût délicat et son onctuosité, il existe de nombreux arguments santé qui incitent à remplacer le lait de vache par le lait d’amande :

Le lait d’amande : l’ami du système digestif

Beaucoup de personnes se tournent vers le lait d’amande suite à des problèmes de digestion rencontrés en buvant du lait de vache. En effet, contrairement au lait animal, le lait d’amande ne contient pas de lactose, ce sucre si difficile à digérer. Des études montrent que 75% des humains n’ont pas de lactase, l’ enzyme nécessaire pour digérer le lactose du lait.. Cette mauvaise digestion entraine des ballonnements, gaz et autres troubles digestifs en tout genre. Pour y remédier, rien de tel que le lait d’amande. Lire la suite

29 Juin

Le sucre… Si bon et pourtant si mauvais !

Si le sucre est tant décrié aujourd’hui c’est parce que nous en consommons quatre fois trop ! En effet, nous en prenons en moyenne 100 g par jour alors qu’il est recommandé de ne pas dépasser les 25 g. Notez que 5 g de sucre = 1 morceau de sucre. Amusez-vous maintenant à décrypter les tableaux nutritionnels de vos emballages et à compter le nombre de morceaux de sucre que vous avalez chaque jour… Attention, le résultat risque de vous effrayez !

Sucre, si bon et pourtant si mauvais

Mais au fait, le sucre, pourquoi est-il si méchant ?

Les enfants vous répondront de prime abord que le sucre est mauvais pour les dents. C’est vrai mais le sucre est également néfaste pour notre santé en général. Les glucides (ou sucres) sont les carburants principaux de notre corps. Ils ont pour rôle de nous fournir de l’énergie.

Les glucides qui sont aujourd’hui sur la sellette sont ceux ayant un Indice Glycémique (IG) élevé. En effet, ces glucides à fort IG que nous retrouvons dans les gâteaux, les confiseries, les sodas mais aussi le pain blanc et les farines blanches entraînent une brutale hausse de la glycémie qui va affoler le pancréas. Celui-ci va alors fournir une grande quantité d’insuline qui va entrainer une chute brutale du taux de sucre dans le sang. Face à cette hypoglycémie, nous allons être pris d’une sensation d’anxiété, de colère, de fatigue accompagnée… d’une envie impérative de sucre !

La saveur élevée est la seule pour laquelle l’enfant a une attirance innée dès l’enfance. En effet, le sucre active dans notre cerveau le circuit de récompense, qui va nous pousser à en vouloir toujours plus. C’est la raison pour laquelle il est d’usage de dire que le sucre appelle le sucre. Voilà pourquoi le sucre est comparé à une drogue ! CQFD !

En plus de faire grossir, le sucre favorise l’apparition du diabète, de maladies cardio-vasculaire, de cirrhose du foie mais aussi des troubles de la concentration et de la mémoire.

Pour votre santé physique et psychique, vous avez donc intérêt à faire la chasse aux sucres. Mais méfiez-vous, il ne suffit pas de bannir les gâteaux, bonbons, céréales ou crèmes glacées… pour limiter sa consommation de sucre. En effet, le sucre se cache partout, même dans les produits salés ! Et oui, les industriels ont bien compris le mécanisme du sucre qui nous pousse à consommer toujours plus !

Vous en trouverez presque systématiquement dans les plats préparés, dans les conserves de légumes, dans la charcuterie, dans les sauces, le pain de mie… Nous passons notre temps à ingurgiter du sucre sans même le savoir. En épluchant les étiquettes nutritionnelles, vous verrez que le sucre est omni-présent. Il se cache également sous le nom de fructose, dextrose, saccharose, lactose (tous les noms en « ose ») mais également dans les sirops de maïs, de canne, de malt, de riz et le fameux sirop de glucose-fructose, redoutable pour le foie.

Si toutefois le sucre vous manque (car c’est sacrément bon, il faut se l’avouer), il existe des alternatives toutes aussi gourmandes mais plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel que le sucre blanc raffiné qui n’apporte que des « calories vides » c’est-à-dire dénuées de vitamines et minéraux. Vous pouvez vous tourner vers le miel et tout spécialement le miel d’acacia, le sucre de coco, le sirop d’agave ou le sucre complet ou intégral. Ces produits ont l’avantage d’avoir un indice glycémique plus faible et d’être riches en bons nutriments !

Supplex vous aide à réguler votre consommation

Bol de SUPPLEX CAO Non Sucré

Pour être sûr de bien commencer la journée, SUPPLEX a pensé à vous en créant toute une gamme de préparations pour boissons non sucrées qui raviront toute la famille. Evitez la fameuse fringale de milieu de matinée, optez au réveil pour le SUPPLEX Café Non Sucré. Aidez votre enfant à rester concentré toute la journée, proposez lui une boisson chocolatée ou à la vanille non sucrée. En prime, SUPPLEX a glissé dans ses préparations des super-aliments issus de la mer et de la terre. Des germes de riz pour faire le plein de vitamines B et un mélange de 3 algues marines reconnues pour leurs apports en minéraux et leurs vertus détoxifiantes. De quoi vous assurer une journée pleine de vitalité !

02 Mai

Optez pour la vanille au petit déjeuner !

Thé, Café ou Chocolat ? Et pourquoi ne pas sortir de ce trio classique en optant pour une boisson à la vanille dès votre réveil ?

Comment obtient-on l’arôme si enivrant et puissant de la vanille ?

La vanille nous vient tout droit des îles. Les gousses de vanille poussent sur une plante grimpante de la famille des orchidées que l’on nomme vanillier. Pour produire de la vanille, la patience est de mise car il faut compter 4 à 6 ans pour que le vanillier arrive à maturité et pour voir les premières fleurs apparaître. Ensuite, un travail minutieux doit être effectué avant de pouvoir profiter du goût exquis de la vanille.

Gousses de Vanille

Pour que ces fleurs soient fécondées naturellement, l’intervention d’insectes bien particuliers, présents uniquement en Amérique Centrale, est nécessaire. C’est pourquoi pendant longtemps, les tentatives de faire pousser le vanillier dans d’autres zones géographiques, au climat semblable, demeura infructueux. La méthode de pollinisation artificielle (à la main) est inventée au 19ème siècle sur l’Île de la Réunion. C’est ainsi que la production de la vanille a pu se développer en dehors de son territoire d’origine et tout particulièrement à Madagascar (aujourd’hui premier producteur de vanille juste devant l’Indonésie).

La floraison ne dure que 6 semaines et la durée de vie des fleurs est d’une journée environ. Le producteur devra donc être extrêmement vigilant et réactif. Chaque fleur sera pollinisée à la main, une à une, de septembre à décembre. Il faudra encore attendre 8 mois après la fécondation pour que les gousses vertes soient enfin prêtes à être récoltées. Toutefois, elles seront encore parfaitement inodores. Pour parvenir à faire ressortir l’odeur et la saveur de la vanille, sa culture demande ensuite une longue préparation de fermentation.

C’est ce travail minutieux qui permet d’expliquer que la vanille est la seconde épice la plus chère au monde, juste derrière le safran.

Quelles sont les vertus médicinales de la vanille ?

En plus d’être une excellente plante aromatique pour parfumer nos plats et envouter nos papilles, la vanille fait du bien à notre santé !

Elle nous détend.

Elle est, en effet, conseillée en cas de fatigue intellectuelle ou physique. Elle permet de détendre le psychisme, agit contre le stress et la dépression et améliore la mémoire et la concentration. Au même titre que le chocolat, elle peut donc être considérée comme un antidépresseur et un anti-stress naturel.

Elle est aphrodisiaque.

Et oui, sa réputation n’est plus à faire ! En effet, ses effluves et son goût augmenteraient la libido. Dans certaines cultures, mélangée à l’alcool, elle serait la principale composante des filtres d’amour.

Elle permet de lutter contre le vieillissement.

Riche en polyphénols, la vanille ralentit le vieillissement cellulaire. Elle a un rôle bénéfique dans l’entretien de la peau, des cheveux et des ongles. C’est la raison pour laquelle elle est très utilisée en cosmétique.

Elle aide à la bonne digestion.

En plus de son goût si délicieux, la vanille facilite la digestion en stimulant des enzymes digestives. En prime, c’est un véritable allié minceur. Elle permet de remplacer le sucre dans les yaourts ou les pâtisseries pour des desserts aux goûts exotiques mais moins caloriques.

Comment utiliser la vanille ?

Consommer de la vanille en gousse est la meilleure façon de découvrir toutes les saveurs de cette épice. Pour cela, il faut fendre la gousse dans la longueur avec la pointe d’un couteau et gratter l’intérieur afin de prélever tous les petits grains noirs qui sont la quintessence de la vanille. Il suffit ensuite d’intégrer directement ces graines dans vos préparations culinaires. Ne jetez pas la gousse vide. Vu le prix au kilo, il serait dommage de ne pas l’optimiser au maximum. Vous pouvez vous en servir pour parfumer votre bocal de sucre, la laisser macérer dans une petite flasque de rhum pour créer un extrait de vanille liquide ou aromatiser votre lait à la vanille en ajoutant la gousse dans votre bouteille de lait.

Gousse de Vanille et Sucre Vanillé

Gousse de Vanille et Sucre Vanillé

Si toutefois, vous n’avez pas de gousse de vanille chez vous et que vous rêvez d’un bon lait à la vanille, testez le Supplex Vanille ! Il vous suffira alors d’ajouter de la poudre Supplex Vanille à votre lait pour obtenir une boissons savoureuse. Cette poudra pourra également vous servir pour créer de délicieux desserts à la vanille ou des milkshakes gourmands.

Découvrez nos idées recettes en cliquant ici !

Notez que pour satisfaire tous les goûts, Supplex a créé une version Bio et une version Non Sucrée pour ceux qui souhaitent se régaler tout en faisant attention à leur ligne !

Cerise sur le gâteau, Supplex Vanille (L’Original/Bio/Non Sucré) est enrichi en algues marines et germe de riz. Boire un verre de Supplex Vanille au petit déjeuner permet donc d’apporter naturellement des vitamines et minéraux indispensables dès le réveil pour une journée pleine de vitalité !

Rendez-vous sur la e-boutique pour profiter de 15% sur notre gamme SUPPLEX Vanille.

01 Mai

Idées recettes autour du SUPPLEX Vanille

Milkshake Vanille/Banane

Milkshake Banane

INGREDIENTS (pour 1 grand verre)

5 cuillères à café de SUPPLEX Vanille
+ 200 ml de lait écrémé
+ 1 banane

PREPARATION

Epluchez et coupez la banane en morceaux. Mettez-la dans un blender.
Versez le SUPPLEX Vanille et le lait. Mixez.
Versez dans un grand verre et dégustez !


Semoule au lait vanillé

Semoule à la vanille

INGREDIENTS (pour 1 personne)

5 cuillères à café de SUPPLEX Vanille BIO
+ 200 ml de lait écrémé
+ 60 g de semoule fine
+ 10 g de raisins secs

PREPARATION

Préparez votre SUPPLEX Vanille BIO comme indiqué ci-dessus.
Dans une casserole, versez le SUPPLEX Vanille BIO et portez sur feu doux.
Versez la semoule en pluie et laissez épaissir tout en remuant.
Ajoutez des raisins secs. Versez dans des ramequins.
Dégustez après refroidissement.