29 Juin

Le sucre… Si bon et pourtant si mauvais !

Si le sucre est tant décrié aujourd’hui c’est parce que nous en consommons quatre fois trop ! En effet, nous en prenons en moyenne 100 g par jour alors qu’il est recommandé de ne pas dépasser les 25 g. Notez que 5 g de sucre = 1 morceau de sucre. Amusez-vous maintenant à décrypter les tableaux nutritionnels de vos emballages et à compter le nombre de morceaux de sucre que vous avalez chaque jour… Attention, le résultat risque de vous effrayez !

Sucre, si bon et pourtant si mauvais

Mais au fait, le sucre, pourquoi est-il si méchant ?

Les enfants vous répondront de prime abord que le sucre est mauvais pour les dents. C’est vrai mais le sucre est également néfaste pour notre santé en général. Les glucides (ou sucres) sont les carburants principaux de notre corps. Ils ont pour rôle de nous fournir de l’énergie.

Les glucides qui sont aujourd’hui sur la sellette sont ceux ayant un Indice Glycémique (IG) élevé. En effet, ces glucides à fort IG que nous retrouvons dans les gâteaux, les confiseries, les sodas mais aussi le pain blanc et les farines blanches entraînent une brutale hausse de la glycémie qui va affoler le pancréas. Celui-ci va alors fournir une grande quantité d’insuline qui va entrainer une chute brutale du taux de sucre dans le sang. Face à cette hypoglycémie, nous allons être pris d’une sensation d’anxiété, de colère, de fatigue accompagnée… d’une envie impérative de sucre !

La saveur élevée est la seule pour laquelle l’enfant a une attirance innée dès l’enfance. En effet, le sucre active dans notre cerveau le circuit de récompense, qui va nous pousser à en vouloir toujours plus. C’est la raison pour laquelle il est d’usage de dire que le sucre appelle le sucre. Voilà pourquoi le sucre est comparé à une drogue ! CQFD !

En plus de faire grossir, le sucre favorise l’apparition du diabète, de maladies cardio-vasculaire, de cirrhose du foie mais aussi des troubles de la concentration et de la mémoire.

Pour votre santé physique et psychique, vous avez donc intérêt à faire la chasse aux sucres. Mais méfiez-vous, il ne suffit pas de bannir les gâteaux, bonbons, céréales ou crèmes glacées… pour limiter sa consommation de sucre. En effet, le sucre se cache partout, même dans les produits salés ! Et oui, les industriels ont bien compris le mécanisme du sucre qui nous pousse à consommer toujours plus !

Vous en trouverez presque systématiquement dans les plats préparés, dans les conserves de légumes, dans la charcuterie, dans les sauces, le pain de mie… Nous passons notre temps à ingurgiter du sucre sans même le savoir. En épluchant les étiquettes nutritionnelles, vous verrez que le sucre est omni-présent. Il se cache également sous le nom de fructose, dextrose, saccharose, lactose (tous les noms en « ose ») mais également dans les sirops de maïs, de canne, de malt, de riz et le fameux sirop de glucose-fructose, redoutable pour le foie.

Si toutefois le sucre vous manque (car c’est sacrément bon, il faut se l’avouer), il existe des alternatives toutes aussi gourmandes mais plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel que le sucre blanc raffiné qui n’apporte que des « calories vides » c’est-à-dire dénuées de vitamines et minéraux. Vous pouvez vous tourner vers le miel et tout spécialement le miel d’acacia, le sucre de coco, le sirop d’agave ou le sucre complet ou intégral. Ces produits ont l’avantage d’avoir un indice glycémique plus faible et d’être riches en bons nutriments !

Supplex vous aide à réguler votre consommation

Bol de SUPPLEX CAO Non Sucré

Pour être sûr de bien commencer la journée, SUPPLEX a pensé à vous en créant toute une gamme de préparations pour boissons non sucrées qui raviront toute la famille. Evitez la fameuse fringale de milieu de matinée, optez au réveil pour le SUPPLEX Café Non Sucré. Aidez votre enfant à rester concentré toute la journée, proposez lui une boisson chocolatée ou à la vanille non sucrée. En prime, SUPPLEX a glissé dans ses préparations des super-aliments issus de la mer et de la terre. Des germes de riz pour faire le plein de vitamines B et un mélange de 3 algues marines reconnues pour leurs apports en minéraux et leurs vertus détoxifiantes. De quoi vous assurer une journée pleine de vitalité !

01 Juin

4 bonnes raisons de consommer Bio

Durant les derniers siècles, la quête de nourriture restait la préoccupation principale de la population.  Aujourd’hui, nous pouvons trouver des aliments à tous les coins de rue à des prix défiants toute concurrence ! Nous mangeons de plus en plus et pourtant le budget familial consacré à l’alimentation est passé de 40% à 15% en 50 ans. La mondialisation a ainsi permis de réduire le prix des marchandises mais a surtout mis en avant la consommation de produits transformés, gras et sucrés au détriment des préparations culinaires traditionnelles à base de produits frais et locaux d’autrefois.

Il est donc aujourd’hui crucial de faire le bon choix en favorisant la qualité à la quantité, en s’orientant vers une alimentation saine, à base de produits frais et locaux afin de préserver notre santé et notre planète. L’alimentation biologique permet de répondre à ces exigences. En effet, le dernier rapport sur l’évaluation nutritionnelle et sanitaire des aliments issus de l’agriculture biologique de l’AFSSA souligne les avantages d’une telle alimentation au niveau physique et éco-planétaire.

Valeurs nutritionnelles supérieures des aliments bio

Les aliments bio sont plus riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments, fibres, anti-oxydants et enzymes qui sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Cela a été prouvé par de nombreuses études dont une récente produit par l’université de Newcastle qui compare des produits végétaux (fruits et légumes, céréales, herbes, épices, graines…) issus de l’agriculture biologique avec ceux issus de l’agriculture conventionnelle.

Leur conclusion est sans appel : les méthodes de production bio conduisent  à des niveaux accrus de composés potentiellement bénéfiques pour la santé et réduisent les composés nuisibles. De plus, les anti-oxydants comme les polyphénols et les flavonoides, connus pour protéger notre organisme et retarder le vieillissement, sont nettement plus concentrés dans les produits biologiques.

Ces résultats s’expliquent par les modes de production beaucoup plus respectueux et moins brutaux qui permettent ainsi de conserver les bons nutriments des produits.

L’alimentation biologique permettrait ainsi de luter contre les calories vides présentes dans des aliments souvent très denses mais dépourvus de nutriments utiles à notre corps comme les fibres, les acides gras insaturés, les vitamines ou les minéraux.

Enfin en plus d’être meilleurs pour la santé, les aliments bio sont plus savoureux. Le constat est flagrant avec les fruits et légumes. En les éloignant des sols contaminés, en les laissant pousser au soleil et en les cueillant à maturité, les aliments provenant d’une agriculture biologique seront nettement plus savoureux que leurs versions industrielles.

Agriculteur

Agriculteur

L’alimentation Bio permet d’éviter les contaminants nuisibles à la santé

Vaporiser des produits chimiques c’est à dire du poison sur la nourriture pour la préserver… Drôle de paradoxe pourtant bien ancré dans la culture conventionnelle. La mode de production biologique proscrit dans sa réglementation, l’utilisation de produits chimiques de synthèses (pesticides, engrais chimiques, OGM). Ainsi, faire le choix de consommer Bio, c’est limiter l’ingestion de pesticides et métaux lourds pour l’organisme et la santé. Selon des études menées par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), seuls 2% des produits bios analysés contenaient des traces de pesticides, contre 38% des fruits et légumes issus de l’agriculture intensive (dont plus de 3% qui contenaient des quantités supérieures aux limites imposées par la loi). Ces composés toxiques sont aujourd’hui responsables d’un bon nombre de problèmes de santé aigus, chroniques ou dégénératifs.

Respect de l’environnement (démarche planétaire)

L’agriculture biologique utilise des pratiques culturales qui font aussi du bien à l’environnement et au climat. L’agriculteur bio suivra les rythmes des saisons, n’utilisera pas de produits chimiques de synthèse ni d’OGM. Il maintient ainsi la vitalité et la fertilité des sols, respecte la biodiversité et il évite la contamination des nappes phréatiques en utilisant seulement des produits d’origine naturelles. L’agriculture bio respecte la flore mais aussi la faune. L’élevage biologique favorise le bien-être des animaux et fait appel aux médecines douces dès que possible, l’usage des antibiotiques étant cantonné aux cas de stricte nécessité. Les animaux ont accès à l’extérieur et sont nourris avec des aliments issus de l’agriculture biologique et provenant au moins en partie de l’exploitation (en élevage bovin : obligation de produire sur la ferme au minimum 40% des aliments).

Enfin, la plupart des agriculteurs bio tentent de favoriser des circuits courts de production (en transformant les produits sur la ferme) et de distribution (en commercialisant à proximité) afin de préserver la fraîcheur des aliments mais aussi limiter des pollutions inutiles (empreintes carbones).

Commerce Equitable

Favoriser un commerce équitable

Le commerce équitable et le commerce biologique sont deux notions différentes mais qui se regroupent. De part son circuit court, le commerce biologique permet d’offrir aux producteurs et aux agriculteurs un meilleur prix et des meilleurs conditions commerciales. Consommer bio, c’est ainsi aider les agriculteurs à mieux vivre leur métier.

Consommer bio est donc tout un état d’esprit. Il s’agit de préserver notre santé mais aussi la planète. Les deux sont liés car en préservant nos sols, notre eau, notre air, nous préservons notre santé et celles de nos enfants !

C’est pour toutes ces excellentes raisons que Supplex a choisi de créer une gamme 100% BIO. Pionnier dans le domaine de l’alimentation naturelle, Supplex puise depuis 1962 ses ressources dans la nature. Ses produits sont ainsi garantis bio et sans gluten, sans additifs chimiques, sans OGM et sans vitamines ni minéraux de synthèse. Goûtez au Supplex CAO Bio, l’alternative bio du produit historique de la marque ! Découvrez également les boissons au café et à la vanille bio. Enfin, Supplex vous a concocté des préparations pour desserts bio (des flans, mix crêpes, mix cakes…) sans lactose et sans gluten pour des desserts sains, gourmets et biologiques !

02 Mai

Optez pour la vanille au petit déjeuner !

Thé, Café ou Chocolat ? Et pourquoi ne pas sortir de ce trio classique en optant pour une boisson à la vanille dès votre réveil ?

Comment obtient-on l’arôme si enivrant et puissant de la vanille ?

La vanille nous vient tout droit des îles. Les gousses de vanille poussent sur une plante grimpante de la famille des orchidées que l’on nomme vanillier. Pour produire de la vanille, la patience est de mise car il faut compter 4 à 6 ans pour que le vanillier arrive à maturité et pour voir les premières fleurs apparaître. Ensuite, un travail minutieux doit être effectué avant de pouvoir profiter du goût exquis de la vanille.

Gousses de Vanille

Pour que ces fleurs soient fécondées naturellement, l’intervention d’insectes bien particuliers, présents uniquement en Amérique Centrale, est nécessaire. C’est pourquoi pendant longtemps, les tentatives de faire pousser le vanillier dans d’autres zones géographiques, au climat semblable, demeura infructueux. La méthode de pollinisation artificielle (à la main) est inventée au 19ème siècle sur l’Île de la Réunion. C’est ainsi que la production de la vanille a pu se développer en dehors de son territoire d’origine et tout particulièrement à Madagascar (aujourd’hui premier producteur de vanille juste devant l’Indonésie).

La floraison ne dure que 6 semaines et la durée de vie des fleurs est d’une journée environ. Le producteur devra donc être extrêmement vigilant et réactif. Chaque fleur sera pollinisée à la main, une à une, de septembre à décembre. Il faudra encore attendre 8 mois après la fécondation pour que les gousses vertes soient enfin prêtes à être récoltées. Toutefois, elles seront encore parfaitement inodores. Pour parvenir à faire ressortir l’odeur et la saveur de la vanille, sa culture demande ensuite une longue préparation de fermentation.

C’est ce travail minutieux qui permet d’expliquer que la vanille est la seconde épice la plus chère au monde, juste derrière le safran.

Quelles sont les vertus médicinales de la vanille ?

En plus d’être une excellente plante aromatique pour parfumer nos plats et envouter nos papilles, la vanille fait du bien à notre santé !

Elle nous détend.

Elle est, en effet, conseillée en cas de fatigue intellectuelle ou physique. Elle permet de détendre le psychisme, agit contre le stress et la dépression et améliore la mémoire et la concentration. Au même titre que le chocolat, elle peut donc être considérée comme un antidépresseur et un anti-stress naturel.

Elle est aphrodisiaque.

Et oui, sa réputation n’est plus à faire ! En effet, ses effluves et son goût augmenteraient la libido. Dans certaines cultures, mélangée à l’alcool, elle serait la principale composante des filtres d’amour.

Elle permet de lutter contre le vieillissement.

Riche en polyphénols, la vanille ralentit le vieillissement cellulaire. Elle a un rôle bénéfique dans l’entretien de la peau, des cheveux et des ongles. C’est la raison pour laquelle elle est très utilisée en cosmétique.

Elle aide à la bonne digestion.

En plus de son goût si délicieux, la vanille facilite la digestion en stimulant des enzymes digestives. En prime, c’est un véritable allié minceur. Elle permet de remplacer le sucre dans les yaourts ou les pâtisseries pour des desserts aux goûts exotiques mais moins caloriques.

Comment utiliser la vanille ?

Consommer de la vanille en gousse est la meilleure façon de découvrir toutes les saveurs de cette épice. Pour cela, il faut fendre la gousse dans la longueur avec la pointe d’un couteau et gratter l’intérieur afin de prélever tous les petits grains noirs qui sont la quintessence de la vanille. Il suffit ensuite d’intégrer directement ces graines dans vos préparations culinaires. Ne jetez pas la gousse vide. Vu le prix au kilo, il serait dommage de ne pas l’optimiser au maximum. Vous pouvez vous en servir pour parfumer votre bocal de sucre, la laisser macérer dans une petite flasque de rhum pour créer un extrait de vanille liquide ou aromatiser votre lait à la vanille en ajoutant la gousse dans votre bouteille de lait.

Gousse de Vanille et Sucre Vanillé

Gousse de Vanille et Sucre Vanillé

Si toutefois, vous n’avez pas de gousse de vanille chez vous et que vous rêvez d’un bon lait à la vanille, testez le Supplex Vanille ! Il vous suffira alors d’ajouter de la poudre Supplex Vanille à votre lait pour obtenir une boissons savoureuse. Cette poudra pourra également vous servir pour créer de délicieux desserts à la vanille ou des milkshakes gourmands.

Découvrez nos idées recettes en cliquant ici !

Notez que pour satisfaire tous les goûts, Supplex a créé une version Bio et une version Non Sucrée pour ceux qui souhaitent se régaler tout en faisant attention à leur ligne !

Cerise sur le gâteau, Supplex Vanille (L’Original/Bio/Non Sucré) est enrichi en algues marines et germe de riz. Boire un verre de Supplex Vanille au petit déjeuner permet donc d’apporter naturellement des vitamines et minéraux indispensables dès le réveil pour une journée pleine de vitalité !

Rendez-vous sur la e-boutique pour profiter de 15% sur notre gamme SUPPLEX Vanille.

01 Avr

L’alimentation des enfants : les 5 grandes règles à suivre

Nous savons tous que l’alimentation de nos enfants doit être saine et équilibrée mais concrètement, en quoi cela consiste-t-il?

Pas besoin d’être un as du fourneau ni d’avoir un compte en banque bien rempli pour nourrir sainement ses enfants. Bien au contraire, les grandes lignes à respecter sont très simples et à la portée de tous:

Règle numéro 1. Eviter tous les produits industriels.

Dites adieu aux paquets de gâteaux, pains au lait, brioches, plats déjà préparés… En effet, tous ces produits regorgent d’additifs, de colorants, de sucres et de mauvaises graisses néfastes pour la santé. Pour les éviter, rien de plus simple, il suffit de s’en remettre aux basiques : des produits bruts qui vous coûteront moins chers sans vous demander pour autant des heures de préparation : Concrètement, il suffira de remplir votre frigidaire de fruits, légumes, viandes, oeufs et poissons et vos placards de céréales (riz, millet, blé complet…), légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés…), épices et huiles de bonnes qualités.

Lorsque vous faites vos courses, le but est simple:  avoir des aliments avec la liste d’ingrédients la plus courte possible.

Ainsi, troquez les céréales pour enfants ou les paquets de gâteaux à la liste d’ingrédients interminables par des flocons d’avoines ou du pain au levain avec du beurre ou un carré de chocolat noir…

Bref, revenons à l’alimentation de nos grands parents…Simple, brute mais efficace!

Règle numéro 2. Limiter au maximum le sucre

Tout le monde le sait, le sucre est mauvais pour les dents mais aussi pour la santé. Une grande consommation de sucre entraine une brutale hausse de la glycémie qui va affoler le pancréas. Celui-ci va alors  fournir une grande quantité d’insuline qui va entrainer une chute brutale du taux de sucre dans le sang…Face à cette hypoglycémie, l’enfant (mais aussi l’ adulte) va être pris d’une sensation d’anxiété, de colère, de fatigue accompagnée …d’une envie impérative de sucre! C’est la raison pour laquelle il est d’usage de dire que le sucre appelle le sucre! Le sucre est une véritable drogue qui a un impact néfaste sur la santé de votre enfant mais également sur son système nerveux en créant des troubles de la concentration voir une hyperactivité…

Pour sa santé physique et psychique, vous avez donc tout a intérêt à faire la chasse aux sucres :

Mais méfiez vous, il ne suffit pas de bannir les gâteaux, bonbons, céréales, crèmes glacées… pour limiter sa consommation de sucre…En effet, le sucre se cache partout, même dans les produits salés!

Vous en trouverez presque systématiquement dans les plats préparés, dans les conserves de légumes, dans la charcuterie, dans les sauces, le pain de mie… Nous passons notre temps à ingurgiter du sucre sans même le savoir. En épluchant les étiquettes nutritionnelles, vous verrez que le sucre est omni-présent. il se cache également sous le nom de fructose, dextrose, saccharose, lactose (tous les noms en « ose ») mais également dans les sirops de mais, de canne, de malt, de riz

Toutefois, si vous voulez faire plaisir à votre enfant avec des produits sucrés (comme les boissons chocolatées du matin), privilégiez ceux à base de sucre de canne non raffiné ou autre sucre complet (tel le sucre de coco, sirop d’agaves…) : Ces sucres ont l’avantages d’avoir un Indice glycémique plus bas que le sucre blanc mais surtout ils sont riches en vitamines et minéraux contrairement au sucre blanc qui constitue des « calories vides!», c’est à dire des calories sans apport de bons nutriments.

La conclusion de ce paragraphe est la même que celle du précédent (et sera celle des paragraphes suivants!): Privilégiez les produits bruts et  cuisinez au maximum! En effet, il ne vous viendra pas à l’idée de rajouter du sucre dans vos légumes ou votre hachis parmentier! Si vous faites un gâteau, à vous de contrôler la quantité de sucre et préférez le sucre complet!

Règle numéro 3:  Des fruits et/ légumes à chaque repas

 

En effet, les fruits et légumes sont une excellente source de vitamines, minéraux et de fibres et c’est la raison pour laquelle leur consommation devrait être systématique à chaque repas. Proposez donc un fruit à votre enfant au petit déjeuner et au goûter : Attention, un jus de fruit n’équivaut pas à un fruit! Les jus de fruits sont très riches en sucres sans les fibres du fruit, il ne faut donc pas les considérer comme des boissons santé mais seulement des boissons plaisirs à réserver occasionnellement pour les repas de fête!

Intégrez systématiquement des légumes aux plats du déjeuner et diner. Dans l’idéal, votre enfant devrait commencer tous ses repas par un bol de crudités (la cuisson des légumes détruit une partie de ses nutriments. De plus, les crudités sont riches en enzymes digestives). Si votre enfant est trop petits pour manger des légumes crus, s’il ne les aime pas ou ne les digère pas, faites lui consommer des légumes cuits à la vapeur de préférence (afin de conserver un maximum de vitamines et minéraux) et réduits en purée si nécessaire. En dessert, rien de tel qu’une bonne compote de fruits (100% fruits, sans sucre ajouté!). Pour une meilleur digestion, privilégiez la consommation de fruits crus à distance des repas.

Règle numéro 4: Limitez sa consommation de viande.

Les protéines sont indispensables au développement de l’enfant mais ne vous focalisez pas seulement sur les protéines animales, très acidifiantes ! Les protéines végétales sont trop souvent mises de cotés. Leur consommation devrait être privilégiée et surtout au repas du soir pour faciliter la digestion et le sommeil des enfants.

Un enfant ne devrait pas consommer plus de deux fois par semaine de la viande rouge. Au déjeuner privilégiez la viande blanche bio et surtout les petits poissons riches en EPA DHA tels que le maquereau, la sardine, le hareng… La consommation de gros poissons comme  le thon et à moindre mesure le saumon est déconseillée de part leur richesse en métaux lourds.

Le soir privilégiez les protéines végétales : Les végétaux les plus riches en protéines sont les fruits oléagineux, les légumineuses (haricots secs, pois cassés, pois chiches, lentilles..) les céréales (riz complet, orge, blé complet…), le soja (mais sa consommation est déconseillée pour les enfants). On retrouve dans ces végétaux les acides aminés essentiels dont les enfants ont besoin ainsi que du fer (mais contrairement à ce que popeye a voulu nous faire croire, il n’y en a pas tant que ça dans les épinards…le mythe viendrait d’une erreur de virgule!). Par contre il manque la vitamine B12 dans les protéines végétales et c’est la raison pour laquelle il très compliqué pour un enfant de se passer totalement de protéines animales. L’idée est donc de ne pas les bannir mais de limiter sa consommation de viande (riches en antibiotiques, hormones de croissances…) et  d’alterner avec des protéines végétales plus saines, digestes et écologiques!

Règle numéro 5 : Augmentez sa consommation de bons acides gras

Le gras n’est pas mauvais pour la santé! Pendant des années, les campagnes de santé se sont trompées de cible! Le méchant loup n’est pas le gras mais bien le sucre!

La consommation de bons acides gras est même bénéfique pour votre santé et celle de vos enfants! Il s’agit des acides gras insaturés et tout particulièrement des Oméga 3 que l’on retrouve dans les huiles de colza, de lin, de cameline, de chanvre et dans les poissons, algues et fruits de mer.

Afin de s’assurer que votre enfant consomme des oméga 3, excellents pour son cerveau,  ayez le réflexe de rajouter un filet d’huile de colza bio par exemple sur ses crudités (attention, les huiles riches en oméga 3 ne doivent pas être chauffées. Pour la cuisson, préférez l’huile d’olive, riche en Oméga 9). Les seuls gras qu’il faut continuer à fuir sont les acides gras trans présents surtout dans les viennoiseries et les produits/ biscuits industriels… CQFD! Encore une bonne raison pour cuisiner vous même les repas de vos enfants en insistant sur les bonnes huiles en limitant le sucre!

Pour résumé,  voici un exemple de menu pour un enfant de plus de 3 ans :

Le petit déjeuner :

Un bol de Supplex cao kid (riche en bons nutriments et super-aliments!)

1 tartine de pain au levain + beurre ou purée oléagineux (noisette- amande, etc..)

1 fruit

Pour le déjeuner :

Boisson : de l’eau rien que de l’eau!

Entrée : Crudités + 1cc d’huile de colza

Plat : 1 oeuf bio ou poulet bio ou petit poisson (80g environ) + légumes de saison cuits vapeurs avec filet d’huile d’olive  + 1 portion de céréales semi-complètes bio ou de pommes de Terre

Dessert : Une compote sans sucre ajouté

Goûter :

1 fruit + une poignée d’amandes

Diner :

Boisson : eau de source faiblement minéralisée (pour ne pas épuiser ses reins)

Plat : Une assiette de crudités (avec huile de colza) + céréales/légumineuses (riz basmati, pâte semi-complète, quinoa, boulbourg, sarrasin…) + ratatouille (ou légumes cuits).

En dessert : flan végétal non sucré ou 1 carré de chocolat noir

04 Jan

Faire une pause, un rituel qui a du sens !

Vos journées ressemblent à des marathons et vous enchaînez toutes sortes d’activités diverses sans vous arrêter ? Hyperactifs, vous êtes toujours prêts à relever de nouveaux défis ? Mais parfois, au bureau, vous vous sentez fatigués, tendus, énervés… Alors HAVE A BREAK ! Contrairement aux idées reçues, la pause au travail pourrait être la clef d’une bonne productivité et d’un meilleur équilibre personnel ! Alors pourquoi pas en faire une vraie ?

La concentration et l’implication au travail sont deux caractères absolument nécessaires pour pouvoir avancer. C’est la raison pour laquelle, il est couramment admis maintenant que le temps de pause est important pour un bon équilibre au quotidien.

Des études qui enregistrent l’activité des salariés sur leur ordinateur ont permis de prouver que les salariés les plus efficaces alternent 52 minutes de travail avec 17 minutes de pause. Sans aller jusqu’à se chronométrer ou installer une application qui nous rappelle qu’il est l’heure de faire un break, il est en revanche fortement recommandé de s’écouter dès l’apparition d’une baisse de concentration. Rien ne sert de s’acharner derrière votre ordinateur si vous êtes stressés ou si vous avez un coup de fatigue. Il semble plus sérieux et productif de prendre une pause pour se détendre et repartir de plus belle. Ainsi vous prenez soin de vous mais aussi de la qualité de votre travail et de votre environnement. Cependant, pour qu’elle soit efficace, la pause doit respecter certaines règles : interrompre votre travail pour lire un mail ou regarder votre smartphone ne constitue pas une vraie pause efficace ! Une pause productive doit permettre de détendre votre corps mais aussi votre esprit.


La détente du corps

Pour le corps, rien de plus simple, il suffit de se lever et d’aller faire un tour pour vous dégourdir les jambes. En effet, il est indispensable de penser à se lever car la position assise prolongée met à rude épreuve votre corps : raideurs articulaires, varices, engourdissements sont autant de symptômes que l’on retrouve chez les personnes qui travaillent en position assise. En plus d’entraîner une sensation de jambes lourdes, la compression des vaisseaux sanguins réduit l’afflux de sang vers les muscles et accélère ainsi l’apparition de signe de fatigue. Cette baisse de l’afflux sanguin explique pourquoi un travailleur qui reste assis du matin au soir et qui déploie donc peu d’effort physique se sent pourtant si fatigué à la fin de sa journée de travail.

Il est donc vivement conseillé de se lever, quitter son bureau et dans l’idéal sortir à l’extérieur pour s’oxygéner, marcher voire même courir pour les plus audacieux ! Bougez-vous, voici le premier commandement de la pause efficace !


La détente de l’esprit

Pour l’esprit, il s’agira de déconnecter votre tête de votre travail. Pour cela, 10 minutes de pause minimum sont nécessaires pour permettre à votre cerveau de décrocher. Si vous êtes seul, profitez de ce temps pour écouter de la musique, méditer, flâner, respirer. En plus de vous apporter une détente immédiate et de vous déstresser, faire des exercices de respirations profondes vous permettra de vous détoxifier et de stimuler votre système immunitaire. Pour ce faire, rien de plus simple : choisissez si possible un endroit calme. Bouche fermée, inspirez en 5 temps en gonflant le ventre. Vous pouvez mettre une main sur votre ventre pour s’assurer qu’il se soulève bien. Gardez l’air pendant 2 à 5 secondes puis expirer par la bouche en rentrant le ventre pour vider l’air qu’il contient. Il vous suffira de répéter cette respiration pendant 5 minutes plusieurs fois par jour pour calmer votre esprit.

Si vous travaillez en équipe, vous pouvez en profiter pour partager votre temps de pause avec un collègue pour discuter, débattre, vous amuser ! C’est le moment d’échanger vos bons plans restos, cinés ou autres sorties de la semaine; de parler de vos enfants, de la pluie ou du beau temps. Bref tous les sujets sont permis sauf ceux en lien avec le travail ou sources de stress !

Enfin, pour parfaire cette détente du corps et de l’esprit, ce moment de convivialité, rien de tel qu’un petit encas sain et savoureux bon pour le corps et bon pour le moral.


Profitez donc de votre pause pour déguster un CAFE SUPPLEX !

En plus de vous apporter un coup de boost immédiat, il a été prouvé que la caféine est un excellent moyen de stimuler votre mémoire. A dose raisonnable, le café est donc le grand ami de votre cerveau ! Le CAFE SUPPLEX a la particularité de vous apporter de vous apporter en plus des algues et du germe de riz, de quoi faire le plein d’iode, de zinc et de vitamine B pour être en pleine forme toute la journée ! Pour celles et ceux qui font attention à leur ligne, préférez la version non sucré et intense et diluez de préférence votre poudre dans de l’eau chaude (à la place du lait).

Pour accompagner votre CAFE SUPPLEX, vous pouvez opter pour l’éternel carré de chocolat noir (70% de cacao minimum) ou un dizaine d’amandes pour faire un plein de magnésium (excellent pour le système nerveux et pour lutter contre la fatigue). Vous pouvez aussi croquer dans un fruit pour vous recharger en vitamines !

Bref, vous l’aurez compris, votre pause est salutaire pour votre santé et votre productivité ! Levez vous, respirez, bougez, souriez… le tout sans mauvaise conscience pour un bien être au travail et une efficacité assurée !

Jusqu’au 31 janvier 2018, bénéficiez de 10% sur nos Cafés SUPPLEX,
rendez-vous sur www.supplex.fr pour en profiter !

04 Déc

FOOD ART : les Christmas Pancakes

Plus que quelques cases à ouvrir avant le début des festivités de Noël.
L’occasion pour vous et vos enfants de vous initier au FOOD ART !

On dit toujours qu’il ne faut pas jouer avec la nourriture mais nous allons faire une exception avec les Christmas Pancakes de SUPPLEX. Surprenez-les en customisant ensemble des crêpes et pancakes aux couleurs de Noël.


OH OH OH commençons par la base !

SUPPLEX vous facilite la tâche grâce à son MIX CREPES Bio, sans gluten et sans lactose. Le Mix idéal pour apporter un complément nutritionnel avec son enrichissement en algues marines, véritable cocktail nutritionnel qui apporte naturellement des vitamines & minéraux indispensables.


La recette des PANCAKES 
PREPARATION : 35 min – REPOS : 30 min – CUISSON : 2 à 3 min/pancake
INGREDIENTS : • 200 g de Mix Crêpes • 100 ml d’eau • 3 œufs • 1/2 sachet de levure • 100 ml de Lait d’Amande Supplex • 30 g de sucre
• Dans un récipient, versez le Mix CRÊPES. Ajoutez une pincée de sel, la levure et les œufs. Mélangez. Ajoutez l’eau et le lait d’amande progressivement en mélangeant jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Réservez 30 min à température ambiante.
• Dans une poêle graissée, faites cuire les pancakes à feu moyen sur chaque face.


La recette des CRÊPES
PREPARATION : 5 min – CUISSON : 2 min/crêpe
INGREDIENTS : • 200 g de Mix Crêpes • 2 œufs • 15 ml d’huile • 400 ml d’eau • 1 sachet de sucre vanillé • 30 g de sucre
• Dans un récipient, versez le Mix Crêpes avec le sucre. Ajoutez les œufs battus au centre. Bien mélanger. Ajoutez l’huile et l’eau progressivement en mélangeant jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
• Dans une poêle légèrement huilée, faites cuire les crêpes. Réservez.


Que la magie de Noël opère !

Régalez les petits & les grands en réalisant un Père Noël, un bonhomme de neige ou encore des sapins de Noël. Voici quelques astuces en images !

Père Noël

Préparez des pancakes avec le Mix Supplex.
Réalisez la barbe du père Noël avec de la chantilly.
Remplissez son bonnet de fruits rouges.
Ajoutez des pépites de chocolat pour former ses yeux.
Les enfants seront ravis d’apercevoir le Père Noël dans leur cuisine !


Bonhomme de neige

Préparez 2 pancakes, un petit et un grand. Placez les pancakes l’un au-dessus de l’autre. Positionnez le lard préalablement cuit à la poêle autour du coup du bonhomme de neige. Disposez quelques pépites de chocolat pour réaliser sa bouche et ses yeux. Pour les plus gourmands d’entre vous, décorez vos assiettes de quelques guimauves pour réaliser la neige ! Le tour est joué !


Sapin de Noël


Utilisez 3 crêpes, pliez-les en 4. Créez un arbre de Noël avec.
Dessinez les guirlandes avec du Supplex Cao épais ou un chocolat fond.
Accrochez les boules de votre sapin avec de la confiture de fruits rouges.
Dévorez votre sapin sans vous faire piquer !


N’oubliez pas d’accompagner vos créations d’un bon SUPPLEX CAO ou d’un bon SUPPLEX LAIT d’AMANDE !

Révélez votre âme d’artiste pendant les fêtes et partagez vos créations sur les réseaux avec SUPPLEX, le partenaire de votre forme depuis 1962 !

01 Déc

Des Brunchs sans gluten pour des fêtes savoureuses !

Rituel du week-end pour certains ou l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis pour d’autres, nous parlons bien évidement du BRUNCH ! Plus besoin de le présenter, il est de plus en plus en vogue et envahi tous les pays que ce soit dans les cafés, les hôtels, les restaurants ou même votre cuisine.
Le brunch, tel qu’on le connaît en France, provient de l’Aristocratie anglaise. C’est en 1896 que le mot Brunch fait son apparition dans le Oxford English Dictionnary, considéré à l’époque comme un repas de début de journée pour satisfaire les couche-tard du samedi. C’est pour cela que le brunch est souvent associé à la fin de semaine et plus particulièrement au dimanche.

Il est arrivé aux Etats-Unis dans le début des années 1900 en prenant une connotation plus branché et huppé. Typiquement Anglo-saxon et venant de l’Amérique du Nord, le brunch est apparu en France dans les années 80 en gardant de nombreuses recettes d’influences anglaises.

Plus de 30 ans après,  Supplex casse les codes et les traditions des repas de fêtes en vous proposant des Brunchs de Noël dans un esprit diététique mais toujours aussi gourmand.

Les lendemains de fêtes, choisir entre prendre son petit déjeuner et le déjeuner peut s’avérer difficile selon l’heure à laquelle vous vous êtes réveillés. L’envie de cuisiner des plats trop élaborés ne se fait pas ressentir…c’est là que le BRUNCH fait son entrée (sans jeux de mots) !

Se présentant généralement sous forme de buffet, le brunch est composé de plats salés/sucrés, chauds/froids, c’est la solution idéale pour un moment convivial sans prise de têtes !

Afin de passer les fêtes de fin d’années gourmandes autour d’un brunch,SUPPLEX offre son expertise unique en termes de réponse nutrition santé et sans gluten. En effet, il existe différentes alternatives SUPPLEX pour les malades cœliaques, allergiques ou ceux voulant diminuer leur consommation de sucres.

Soucieux de vous proposer toujours plus de solutions,SUPPLEX vous accompagne dans la réalisation des différentes recettes qui constitueront votre brunch de Noël. Pour cela, les Mix Cuisine seront des compagnons idéaux pour vos repas de fêtes. Multi-usages, garantis bio, sans gluten & sans lactose, ils sont hautement nutritif grâce à l’apport d’algues marines & de germe de riz, ils seront parfaits pour concocter de nombreuses recettes, simples et appréciées de tous.

Du brunch tradi’ au brunch britannique, en passant par le brunch de nos amis nordiques,SUPPLEX vous livre les recettes du succès d’un brunch sans gluten et savoureux pour de véritables instants de plaisirs !

Lire la suite

30 Oct

L’intolérance au gluten ?

produits sans gluten

Le gluten est une protéine contenue dans certaines céréales comme le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le kamut et l’épeautre. Certaines fractions de cette protéine, appelées gliadines et les gluténines, peuvent être responsable d’une pathologie appelée « la maladie cœliaque » qui toucherait près de 1% de la population en France comme partout dans le monde.

La tendance est, depuis quelques années, au « régime sans gluten » avec profusion de marques et produits garantis sans gluten. Les consommateurs se tournent en effet de plus en plus vers ces produits pour un meilleur bien être.

Pourquoi ? Sommes-nous donc devenus tous « cœliaques » ou bien s’agit-il d’une autre problématique plutôt liée à l’hyper-industrialisation ou aux aliments transformés ?

La maladie cœliaque

Il s’agit d’une maladie auto-immune qui entraine la destruction des villosités de l’intestin grêle avec syndrome de malabsorption de nutriments, plus particulièrement fer, calcium et acide folique B9.

Cette maladie toucherait près de 1% de la population en France comme partout dans le monde.

Elle intervient à tout âge, se déclarant aussi bien chez les nourrissons (dès l’âge de 6 mois, après l’introduction des céréales dans leur alimentation) que chez les adultes.

Des symptômes digestifs tels que les diarrhées, les douleurs abdominales, les ballonnements… sont les signes cliniques qui doivent interpelés.

Chez le nourrisson, les premiers signes peuvent apparaitre peu de temps après le sevrage lors de l’introduction des farines avec céréales à gluten. Chez l’adulte, les signes peuvent être plus progressifs et moins significatifs.

Après diagnostic établi par un professionnel de la santé et confirmé par analyse sanguine et biopsies, le traitement passe par l’exclusion stricte de toute source de gluten, avec souvent suppression des produits laitiers en période de crise.  Un régime doit le plus souvent être suivi à vie.

L’hypersensibilité au gluten ?

Pour les personnes reconnues non cœliaques, une alimentation sans gluten apporte parfois des bénéfices santé insoupçonnés.

Appelée « sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC) », elle se caractérise par des symptômes gastro-intestinaux, proches de la maladie cœliaques et systémiques (tels que fatigue, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires, problèmes cognitifs, perturbations de l’humeur…). Ils apparaissent peu de temps après l’ingestion de gluten et qui disparaissent suite au retrait du gluten de l’alimentation.

Causée par des réactions immunitaires différentes de celles de la maladie cœliaque, elle toucherait près de 30% de population.

Comme pour la maladie cœliaque, un régime raisonné sans gluten  permet de retrouver une meilleure digestion et atténuer les troubles. Accompagné souvent d’une meilleure hygiène de vie et d’une prise de conscience globale sur des choix alimentaires plus sains, un mieux-être est souvent rapidement ressenti.

Les céréales à gluten, comme le lait, font partie des aliments les plus industrialisés et parmi les plus transformés tout au long de la chaine alimentaire.

Face aux nouveaux composants issus d’aliments de plus en plus transformés, nos facultés à digérer ou « tolérer » seraient-elles impactées?

Face à la recrudescence des problèmes d’intolérances ou allergies alimentaires impliquant nos systèmes immunitaires de défenses, notre organisme serait-il bien adapté à une alimentation qui se veut toujours plus industrialisée et souvent chargée de cocktails d’additifs? 

Face à l’engouement des industriels sans gluten qui surfent sur des marchés porteurs, la réponse santé est-elle toujours bien présente dans l’offre produit?

La suite dans notre prochain article 🙂

21 Sep

Jus de légumes

Jus de légumes

Préparation : 20 min

Ingrédients :

• 2 branches de céleri
• 1/4 de chou blanc
• 1/2 concombre
• 2 poignées d’épinard
• 1 poignée de persil
• 1/4 de melon
• 1 poire
• 2 pommes
• jus d’1/2 citron

Réalisation :

1. Épluchez le concombre, le melon, la poire et les pommes. Coupez-les en petits morceaux.
2. Lavez le céleri, le chou, le persil et les épinards et coupez-les également en morceaux.
3. Ajoutez les morceaux, petit à petit, dans une machine à faire du jus, par exemple un extracteur de jus
4. Une fois le jus récolté, mélangez-le avec une paille ou une cuillère et dégustez.

26 Juin

Focus Produit : le Mix Crêpes

Mix Crêpes Supplex

Aujourd’hui, coup de projecteur sur le Supplex Mix Crêpes.

Gaufres, crêpes, pancakes, blinis, avec le Mix Crêpes, vous pouvez réaliser une multitude de recettes, sucrées ou salées, sans gluten ni lactose !  Vos petits-déjeuners, vos pauses goûters ou vos brunchs en famille en seront égayés !

Cette préparation en poudre pré-dosée est facile à utiliser ! Pour épater tous vos convives, il vous suffit d’ajouter les ingrédients selon les guides de recettes intégrer dans le pack. Le Mix Crêpes est certifié Bio et est produit en France. Sous licence AFDIAG, le Mix Crêpes est formulé à partir de farines de riz et de sarrazin sans gluten.  Egalement, garanti sans lactose, enrichis en vitamines et minéraux 100% naturels, il répond aux carences qui peuvent être liés aux régimes d’exclusion.

Le Mix Crêpes est également supplémenté en algues marines à travers le complexe FAL : véritable concentré de minéraux et d’oligo-éléments naturels. Ainsi que des germes de riz riche en vitamine B, garantissant une synergie nutritive optimale : un cocktail nutritionnel et exclusif !

N’hésitez plus et savourez le bio avec le Supplex Mix Crêpes !

Pour ne rien manquer de notre actualité,
n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook,
Twitter et Instagram.